la notion de flux

4. LA NOTION DE “FLUX”

 

 

4.1. Les “Entreprises” : un agent économique national

 

L’activité économique d’une nation est faite de milliards d’opérations.

Celles-ci sont réalisées par les divers agents économiques qui la composent.

Il existe, en fait, quatre agents économiques:

Les entreprises,

Les ménages,

Les administrations,

Les institutions financières.

 

qui sont reliés entre eux par de nombreux échanges ou flux.

on peut donc en déduire que :

L’entreprise = un lieu de convergence de flux.

 

4.2. L’entreprise : un lieu de convergence de flux

 

Ces “échanges permanents” ou “flux” sont essentiellement de deux sortes :

 

4.2.1. Les flux réels

 

Il s’agit de transferts de biens ou de services ... qui entrent dans l’entreprise ou qui en sortent.

 

4.2.2. Les flux financiers

 

Il s’agit ici de déplacements de valeurs monétaires. Entrées ou

sorties de trésorerie suite aux ventes ou aux achats par exemple.

Il existe un principe général très simple.

 

4.2.3. Le principe général

 

A un  flux réel correspondra un flux (ou un contreflux) monétaire en sens inverse.

Il importe néanmoins d’apporter quelques précisions.

 

4.2.4. Quelques précisions sur les Flux

 

Il existe des “Flux Financiers autonomes”

C’est à dire des Flux Financiers ... qui ne sont pas la contrepartie de flux réels (ex. : un emprunt, un apport en numéraire). Pour les enregistrer on ne fera pas jouer de compte de charge (achats de marchandises par exemple).

 
Il existe parfois un décalage entre :

Les flux réels des entrées et les consommations.

En effet, parmi les flux réels correspondants à des achats, dans la plupart des cas, il y aura un stockage dans un premier temps avant utilisation (ex : Matières 1ères, marchandises...).

On voit donc apparaitre ici une notion importante en comptabilité : la notion de stocks.

Enfin, lorsqu’il y a contreflux monétaires, il peut exister des décalages entre flux réels et contreflux monétaires.

 

En effet, les flux réels et les flux financiers correspondants ne sont pas toujours concomitants.

Ces décalages temporels représentent :

soit le “CREDIT FOURNISSEURS” ...dont bénéficie l’entreprise.

soit le “CREDIT CLIENTS” ... consenti par elle.

 

Pour aller plus loin :

cycle d'exploitation vue de la banque

 

TRANSITION : L’entreprise est un lieu de passage de multiples flux. On voit donc bien l’intérêt qu’il peut y avoir à en conserver la mémoire.

La CG permet de conserver la mémoire des flux qui affectent l’activité d’une entreprise (ses finalités seront analysées infra).

Pour aborder cette matière on a pour habitude de distinguer les flux représentatifs d’opérations courantes et journalières (deuxième module), des flux représentatifs d’opérations ponctuelles de fin d’exercice (troisième module).

Mais avant d’étudier les opérations comptables, il est nécessaire d’analyser l’organisation et le fonctionnement de la comptabilité générale (1er module)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site