Reduction/Majoration

1.2 Les factures comportant des réductions

 

1.2.1. Les divers types de réductions

 

On distingue :

 

* Les réductions à caractère commercial : elles sont accordées au client

  uniquement pour des raisons directement liées à la vente elle-même.

 

* Les réductions à caractère financier : elles sont accordées au client pour des   

  circonstances liées au paiement de la facture.

 

 

1.2.1.1. Les réductions dites "commerciales"

 

On distingue trois réductions de ce type :

 

*  Les remises : Ce sont des réductions sur le prix normal (prix catalogue par exemple) accordées à certains clients en considération de leur catégorie, ou en fonction de l'importance  de la  commande.

 

Exemples :

 

- réduction de 5 % aux fonctionnaires

- réduction de 10 % pour toute commande supérieure à 10 000 €

 

 

*  Les rabais : Ces réductions sont accordées pour compenser un préjudice subi par l'acheteur (le client) :

 

- marchandises non conformes à la commande,

- éléments légèrement détériorés (mais acceptés sous condition de rabais),

- retards de livraison, etc.

 

 

* Les ristournes : Les ristournes sont des réductions accordées pour l'ensemble des achats d'une période, généralement l'année.

 

Elles se calculent donc sur les ventes annuelles (ou sur les achats annuels) avec un taux progressif.

 

Exemples :

-    ristourne  de 3 %  pour des achats annuels compris entre 100 000€

 et 200 000 €

- ristourne de 5 % pour des achats annuels compris entre 200 000 €

 et 300 000 €

- ristourne de 7 % au delà de 300 000 €.

NOTA : Les ristournes sont généralement calculées au début de l'année suivante. Par conséquent : pour préparer le "bilan" d'une année déterminée il est nécessaire d'estimer les ristournes à recevoir ou à accorder.

 

1.2.1.2. Les réductions à caractère financier : les escomptes de réglement

 

Ce sont des réductions offertes par le vendeur à l'acheteur contre un réglement avant l'échéance prévue au contrat. Elles sont calculées en appliquant un pourcentage au montant dû.

 

NOTA : La proposition d'escompte de réglement est faite par le vendeur. L'acheteur est libre de l'accepter ou non (auquel cas, il règle la somme dûe à l'échéance).

 

1.2.2. Un mode de calcul en cascade : exemple d’une facture comportant des réductions

 

Ex. : Total brut d'une facture : 10 000 €

Remise : 10 % et 20 %

Rabais : 500 € pour défaut de qualité

Escompte de réglement : 1 %

 

Prix des marchandises : 10 000 € =  PRIX BRUT

Remise 10 % : - 1 000 €

__________

= 9 000 €

Remise 20 % : -  1 800 €

_________

=  7 200 €

Rabais : -     500 €

_______

=  6 700 € = NET COMMERCIAL

Escompte de réglement 1% -       67 €

__________

= 6 633 € = NET FINANCIER

T.V.A. 19,6 % + 1 300,07 €

_________

Net à payer        7 933,07 €

 

 

1.2.3. Réductions sur factures ou réductions sur "avoirs"

 

Il y a deux moyens d’obtenir des réductions : sur facture de doit, au moment de la facturation initiale de l’opération économique ; sur facture d’avoir, après la facturation initiale.

 

- Réductions sur la facture elle-même (facture de doit)

 

Certaines réductions figurent sur la facture elle-même. C'est le cas des remises et parfois des escomptes de réglement convenus avant l'établissement du document.

 

- Réductions sur un document spécifique (facture d’avoir ou avoir)

 

En revanche, des réductions comme les rabais ou les ristournes ne sont  déterminées qu'après l'établissement de la facture (ou des factures). Il est également possible d’accorder un escompte après l’enregistrement d’une vente, pour paiement anticipé.

 

La facture d’avoir est le document qui justifie de l’enregistrement comptable rectificatif sur une vente ou un achat antérieurs.

 

Nota : pour l’ensemble des réductions accordées sur la facture d’avoir, le fisc autorise les entreprises à facturer ces réductions “net de taxe”. Par l’émission d’une facture d’avoir “net de taxe”, le fournisseur renonce à récupérer la TVA collectée lors de la facture initiale, bien qu’il doive la reverser à l’Etat.

 

1.2.4. L'enregistrement des réductions

 

1.2.4.1. Les réductions commerciales

 

*   Si elles sont portées sur la facture de doit

 

Dans ce cas, les réductions ne font pas l'objet d'un enregistrement comptable particulier. Il suffit de comptabiliser le NET COMMERCIAL.

 

Exemple : Montant d'une facture : 12 000 €

Remise de 20 % : - 2 400 €

_________

NET COMMERCIAL   9 600 €

 

.Ecriture comptable

 

 

 

 

 

411

Clients

9 600

 

 

 

 

 

      707

Ventes de marchandises

 

 

9 600

 

 

 

 

 

*  Si elles sont portées sur une facture d'avoir

 

Cette réduction apportée ultérieurement doit faire l'objet d'un enregistrement particulier dans les comptes :

 

- 609 - RRR obtenus

- ou 709 - RRR accordés


Ecritures comptables :

 

1) Chez le fournisseur, il s'agit d'une diminution des produits.

 

 

 

 

709

RRR accordés

X

 

 

 

 

 

      411

Clients

 

X

 

 

 

 

 

NOTA : On a ici un compte de produit débité. C'est rare. Le 9 en troisième position = enregistrement inversé par rapport à la convention habituelle.

 

2) Chez le client, il s'agit, au contraire, d'une diminution des charges.

 

 

 

 

 

401

Fournisseurs

X

 

 

 

 

 

     609

RRR obtenus

 

X

 

 

 

 

 

NOTA 1. Les comptes 609 et 709 viennent en déduction des comptes "Achats" et "Ventes" avant l'élaboration du "compte de résultat".

 

NOTA 2. Le 9 en 3ème position indique des comptes à solde de sens contraire à celui du compte de rattachement.

  

1.2.4.2. Les réductions financières : l'escompte de réglement

L'escompte n'est pas lié à la nature, à la qualité ou à la quantité de marchandises vendues mais aux conditions de paiement.

Donc : Il ne doit pas affecter les comptes d'achats ou de ventes mais être enregistré en comptabilité selon son caractère financier.

.Exemple : Le net commercial = 15 000 €

Escompte de réglement = 3 %

(accordé par le fournisseur)

.Ecritures comptables :

1) Chez le fournisseur

C'est une charge financière pour le fournisseur.

 

 

 

 

411

Clients

14 550

 

665

Escomptes accordés

450

 

      707

Ventes de marchandises

 

15 000

 

 

 

 

 

2) Chez le client

A l'inverse, c'est un produit financier pour le client.

 

 

 

 

607

Achats de marchandises

15 000

 

401

Fournisseurs

 

14 550

765

Escomptes obtenus

 

450

 

 

 

 

 

NOTA  : Ces écritures sont passées quel que soit le type de facture (facture de doit ou facture d'avoir).

 

NOTA : les comptes de tiers enregistrent toujours le montant net de la dette ou de la créance qu’il y ait réduction (RRR, escompte) ou majoration (transport, TVA).

 

LES PRINCIPES DE COMPTABILISATION DES REDUCTIONS

 

 

SUR FACTURE ORDINAIRE

SUR FACTURE D'AVOIR

 

 

REDUCTIONS COMMERCIALES

 

Les comptes ACHATS et VENTES enregistrent le NET COMMERCIAL

 

Utilisation des comptes

609 RRR obtenus sur

       achats

 

709 RRR accordés sur

       vente

 

 

 

REDUCTIONS FINANCIERES

 

Quelque soit le type de facture, enregistrement dans les comptes

 

665 Charges financières, escomptes accordés

 

765 Produits financiers, escomptes obtenus

 

 

1.3. L'enregistrement des factures comportant des majorations

Il s'agit principalement des frais de port.

 1.3.1. Généralités

Lorsqu'un fournisseur vend des marchandises à un client, il peut les expédier de diverses façons :

-  franco de port

C'est le fournisseur qui supporte les frais de transport.

-  Port dû

C'est le client qui supporte les frais de transport.

-  Port forfaitaire

Le transport est assuré par les propres moyens du fournisseur mais le client supporte les frais de transport qui sont facturés par le fournisseur en même temps que les marchandises ou produits vendus.

-  Port payé

Dans un premier temps, c'est le fournisseur qui supporte les frais de transport. Puis, il récupère ceux-ci lors de la facturation au client.

NOTA : C'est uniquement dans ces deux derniers cas que le vendeur fait figurer les frais de transport sur la facture.

 

1.3.2. Les règles d'enregistrement comptable

-  franco de port

Les frais de transport n'apparaissent pas sur la facture. Etant inclus dans le prix de vente ils ne sont pas comptabilisés.

-  Port dû

Le transport est à la charge du client. Celà ne figure donc pas sur la facture établie par le fournisseur.

Le client devra donc régler, par ailleurs, les frais de transport à un transporteur sur la facture séparée. Ce coût sera enregistré en 624 transports de biens.

-  Port forfaitaire

Le port est facturé au client par le fournisseur pour un prix forfaitaire, il représente 

- un produit pour le fournisseur,

- une charge pour le client.

Exemple : Vente de marchandises : 3 500 € + frais de port : 500 €.

 

 

CHEZ LE VENDEUR

 

 

CHEZ L'ACHETEUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

411

CLIENTS

4 000

 

607

ACHATS DE MARCHANDISES

3 500

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

707

VENTES DE MARCHANDISES

 

 

3500

624

TRANSPORTS DE BIENS

500

 

 

 

PORT ET FRAIS

 

 

 

 

 

 

 

7085

ACCESSOIRES FACTURES

 

500

401

FOURNISSEURS

 

4 000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTA : Il s'agit bien d'un produit, mais d'un "produit ", qui ne représente pas l'activité principale de l'entreprise. 708 = produit des activités annexes.

- Port payé

Le port est payé par le fournisseur et ensuite facturé au client pour son montant exact.

Exemple : Facture SERNAM : 470€ de port, vente de marchandises : 4 200 €

 

 

CHEZ LE VENDEUR

 

 

CHEZ L'ACHETEUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

624

TRANSPORTS DE BIENS

470

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 512

BANQUE (ou 401)

(Sernam Facture n° 7)

 

 

470

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

411

CLIENTS

4 670

 

607

ACHATS DE MARCHANDISES

4 200

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 707

VENTES DE MARCHANDISES

 

4 200

624

TRANSPORTS DE BIENS

470

 

624

TRANSPORT DE BIENS

(Facture n° 76)

 

470

401

FOURNISSEURS

(Facture n° 76)

 

4 670

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTA 1 : Lors de contröles ou d'exercices, la nature des frais de transport sera précisée.

 

NOTA 2 : On vient créditer le compte 624.

 

LES FRAIS DE TRANSPORT

 

 

 

A LA CHARGE DU

 

 

REGLES DE COMPTABILISATION

 

FRANCO DE

PORT

 

 

FOURNISSEUR

 

Inclus dans le prix de vente.

Les "frais de port" ne sont pas comptabilisés.

 

PORT DU

 

CLIENT

 

Les frais de port ne figurent pas sur la facture établie par le fournisseur.

Le client règle directement le transporteur (compte 624 Transport de biens).

 

 

PORT FORFAITAIRE

 

CLIENT

 

Le port apparaît sur la facture.

Pour le client compte 624 Transport de biens.

Pour le fournisseur compte 7085 Port et frais accessoires facturés (car c'est bien une activité annexe pour le fournisseur)

 

 

PORT PAYE

 

FOURNISSEUR PUIS CLIENT

 

Le fournisseur paye le transport à un transporteur, puis refacture celui-ci au client. Le port apparaît donc sur la facture.

 

Chez le fournisseur                                     Chez le client

411 Clients                                        607 Achats marchandises

           707 Ventes marchandises    624 Transp de biens

           624 Transport de biens                 401 Fournisseurs

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×